vision board

« La vie est un long fleuve tranquille », vous connaissez ? Ça porte à sourire en ces temps où nos vies sont chamboulées.

A 50 ans, ce n’est pas la 1ère fois que mon chemin est contrarié. Pourtant cette fois-ci, j’ai le sentiment que ça va être compliqué.

J’aime que ma maison et mon bureau soient des points de rencontre, de convivialité et d’échanges. Aujourd’hui, confinée, je suis frustrée d’être privée de ces moments autour d’un thé ou d’un brunch.

Je pense que la peur du lendemain que nous ressentons est naturelle, il ne s’agit pas d’occulter nos émotions. Pourtant, j’ai toujours encouragé ma famille, mes amis et mes clients à croire que tout peut s’apaiser, et que, si on lâche prise et que l’on se recentre sur l’essentiel : une étape difficile à franchir peut se transformer en opportunité. Alors, la question que, certains m’ont posée est : « comment je fais ça ? ce que tu dis ? »

A ceux-là, j’ai proposé le vision Board.

Voici en quelques mots, ce que c’est, à quoi sert et comment le fabriquer.

Autrement appelé tableau des rêves, il permet d’avoir face à soi, en image et en couleur, ce que nous voulons obtenir dans la vie pour les prochaines années. C’est un tableau sur lequel on peut regrouper photos, images, citations inspirantes et dessins illustrants nos objectifs et envies.

La version proposée ci-dessous est personnelle. Chacun est libre de la faire varier selon ses inspirations et les matériaux (ou logiciels) à sa disposition. Nul besoin d’être un artiste accompli, je vous conseille de privilégier le plaisir de le faire et si vous le pouvez (ça c’est mon côté « écolo ») de favoriser le recyclage.

J’ai fait le mien, il y a quelques mois.

En premier, je me suis rendue dans un magasin de loisirs créatif pour sélectionner un support : J’ai opté pour un carton plume format A3.

Ensuite, j’ai chiné et récupéré des éléments décoratifs inspirants et j’ai collecté de vieilles revues pour découpage.

Munie d’une paire de ciseaux, de colle et feutres, j’ai commencé par m’installer confortablement (Pour moi, ça veut dire par terre 😉) et j’ai feuilleté, découpé, positionné, colorié, … ça a pris forme en 3 jours.

En le faisant, j’ai ressenti un plaisir immense et une grande sérénité. J’avais mis comme seul enjeu, l’envie d’essayer.

Maintenant, pour moi, avoir quotidiennement mes objectifs sous les yeux est un moyen de ne pas les perdre de vue.

Notre humeur dépend de ce qui nous entoure. Si nous croisons que des gens tristes, nous avons tendance à voir le verre à moitié vide, au contraire, si nous privilégions les relations avec des gens positifs, nous entretiendrons notre optimisme.

C’est la même chose avec mon vision board, il me rappelle le cap fixé et me redonne le sourire si je ne donne pas de place à la joie qui est en moi.

Je garde un excellent souvenir de ce moment apaisant et j’espère qu’en lisant ces quelques lignes, je vous aurais donné envie de réaliser votre vision board.

Le moment est propice aux activités créatives et au recentrage.

Je vous souhaite le meilleur dans cette aventure.

Vision board

Leave a Reply